Beyoncé a un mot de son médecin : pas de Coachella en 2017

La reine-mère du R'n'B vient d’annoncer qu’elle posait, grossesse oblige, un arrêt maladie. Moralité : pas de Coachella cette année. Et des organisateurs, forcément, un peu furax.

Beyoncé : elle bouge un doigt, le monde s’effondre. Celui de la pop en tout cas. La preuve avec son récent passage, très remarqué, aux Grammy Awards, où elle est apparue voilà deux semaines en reine-tournesol avec petit ventre rebondi (elle attend des jumeaux et vous connaissez le père). Arrivée au zénith de sa carrière, Queen B peut effectivement tout se permettre ; mettre en scène sa grossesse sur les réseaux sociaux (au grand dam de certaines féministes) comme annuler, à l’arrache, sa participation à l’édition 2017 du festival Coachella, la grande messe annuelle de l’indie américaine.

Krach boursier. Le problème de cette annulation pour raisons médicales (car oui, Beyoncé a un mot de son médecin), c’est que les organisateurs du Coachella n’avaient pas connaissance de ladite grossesse au moment de la confirmation de Beyoncé tout en au haut du line-up (où l’on retrouve aussi Radiohead, PNL ou Kendrick Lamar). Conséquence immédiate de ce retournement de veste de la diva : une chute de 12% du prix des billets (exorbitant il faut bien le dire) et des fans bien remontés contre la chanteuse. À 375 € le pass, on les comprend. Reste à savoir qui saura la remplacer : aux dernières nouvelles, Solange, sa sœur, est toujours dispo. Quant à Beyoncé, elle promet qu’elle sera présente pour l’édition 2018. Reste à savoir si ses fans seront encore là.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS