Aux États-Unis, le vinyle en passe de redevenir plus important que le CD

Depuis 1986, le CD domine le marché. Mais la renaissance du vinyle depuis quelques années est train de rebasculer la tendance aux États-Unis où les revenus liés aux vinyles devraient bientôt dépasser ceux du CD.

Le "retour du vinyle", qui a débuté vers 2007 avant de vraiment prendre de l’ampleur au début des années 2010, n’est plus « une simple mode », mais bien une habitude de consommation. C’est en tout cas ce que l’on peut affirmer en lisant le rapport de l’association Recording Industry Association of America, qui réalise chaque année un bilan sur l’industrie musicale aux États-Unis.

Alors que 80% des revenus proviennent désormais du streaming, les 9% qui sont tirés des ventes physiques auront bientôt un nouveau support en pole position : le vinyle. Et ça faisait 33 ans que ce n’était pas arrivé. Depuis 1986, le CD domine le marché. Il a ringardisé les 33T en l’espace de quatre petites années et est devenu le choix numéro 1 des mélomanes dans le monde entier. Même si quelques irrésistibles ont toujours préféré le son si particulier du vinyle, nombreux sont ceux qui les ont tout simplement jetés à la poubelle.

224 millions. Sauf que depuis le début des années 2010, le vinyle, aidé par des évènements comme le Record Store Day aux États-Unis (le Disquaire Day en France) et par une belle hype, s’est refait une place de choix sur les étagères, au point donc d’être bientôt plus rentable que le CD : les ventes de galettes noires ont engendré sur les six premiers mois 224 millions de dollars et celles du CD 247 millions. Selon l’association Recording Industry Association of America, on remarque une augmentation de 12,9% pour le vinyle alors que les chiffres du compact disc n’ont pas bougé. 

Toujours aux États-Unis, la bonne santé du vinyle peut remercier les grands noms de la musique. Parmi les galettes les plus populaires en 2018, on retrouvait « Thriller » de Michael Jackson, « Rumours » de Fleetwood Mac, « Abbey Road » des Beatles ou encore « The Dark Side of the Moon » de Pink Floyd. Les classiques continuent de tourner 33 fois. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS