Après avoir tout gagné, Lomepal annonce officiellement une "grosse pause"

L'artiste parisien l'a annoncé : il est arrivé à un stade où il n'a « plus rien à raconter et préfère attendre d'avoir autre chose à dire ». Chez Jack, on a trouvé de quoi l'occuper ces prochains mois.

Prendre le temps de travailler ses morceaux

C’est bête à dire, mais c’est le principal reproche que l’on peut faire aux derniers morceaux de Lomepal (au même titre que ceux de Roméo Elvis ou même Damso, par exemple) : n’avoir pas grand-chose à raconter d’autres que le spleen du succès, la difficulté d’avoir à gérer l’attente (du public, des labels, etc.) ou encore le train de vie particulier que cela suppose.

Certes, on comprend ce besoin de se confier, et c’est vrai que ça donne parfois vie à des morceaux d’une extrême sincérité (Le vrai moi, Évidemment). Mais l’époque est telle qu’un succès de cet ampleur impose également à Lomepal un rythme intense, sans répit, qui ne lui permet pas vraiment de prendre du recul sur ce qu’il fait, là où ça rendrait clairement service à certain de ses morceaux - à l’image de la réédition de « Jeannine », assez décevante en termes de surprises et de morceaux forts.

On est méchant ? Pas vraiment, dans le sens où le Français semble en avoir lui-même conscience. « J’ai passé deux albums à me confesser, aujourd’hui je n’ai plus rien à dire… Mais laissez-moi un an ou deux pour faire des nouvelles bêtises et je reviendrai avec plein de péchés à confesser dans le troisième album », racontait-il récemment aux Inrocks.

S'essayer au cinéma

Dans ses morceaux, Lomepal parle de Kusturica, des X-Men, dédie un morceau à Ray Liotta et évoque en interview son amour pour Calmos de Bertrand Blier. Bref, à l’image de Nekfeu, on ne serait pas étonné que le Français s’essaye au 7ème art un de ces jours. Il y a quelques semaines, il dévoilait même un documentaire, 3 jours à Motorbass, ce qui dit finalement à quel point il est à l'aise devant une caméra.

Faire de la moto (tout nu)

Oui, parce qu’apparemment ça semble l’éclater :

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Jeannine/Amina certifié triple platine aujourd’hui merci x1000 eh yo la team c’est quoi votre son pref?

Une publication partagée par Lomepal (@antoinelomepal) le

S’entrainer pour un octogone avec Booba

Suite à cette fameuse photo, B2O n’a pas pu s’empêcher d’y aller de son petit commentaire taquin. « La prochaine fois, fais du vélo sans selle directement comme ça c'est plié. » Suivi d'un ironique : « Toi, je sens que tu vas gagner aux victoires de la musique ». Sans surprise, Lomepal y a répondu avec dérision (« Aïe, ça m'a l'air cuit pour le feat »), et c'est tant mieux : on ne veut pas être mauvaise langue, mais en cas d'octogone, il y aurait eu comme qui dirait un déséquilibre niveau physique...

Monter un surpergroupe avec Roméo Elvis et Caballero & JeanJass

Ne faites pas genre : on en rêve tous secrètement depuis des années. Et le pire, c'est que les mecs le savent.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS