Pourquoi vous allez adorer la machine à soul de Kwaye

En deux singles, ce jeune Londonien d’à peine 22 ans a déjà retourné le web avec son mélange de pop et de soul qui lui vaut d’être considéré par certains médias comme « le plus grand artiste que vous n’avez jamais entendu ». Oui, rien que ça.

Uberisation. Avec son clip signé Billy Boyd Cape (FKA Twigs), ses chorégraphies envoutantes et sa pop funky sexuellement explicite, Kwaye avait fait forte impression début mai sur Cool Kids, un titre aussi efficace qu’étonnement mature pour un jeune homme d’à peine 22 ans, découvert il y a peu par un chauffeur Uber de Los Angeles. Résultat : une signature dans la foulée sur Mind Of A Genius (Galland, Klangstof, They,…) et une crédibilité de plus en plus évidente au sein du paysage musical.

Un mois plus tard, Kwaye semble déjà avoir affirmé son univers avec Little Ones, un son porté par un chant sensuel, un refrain qu’on souhaite réentendre illico et un groove poisseux qui rappelle les productions de Thundercat – une de ses grosses influences, aux côtés de Solange, de Blood Orange et de Tracy Chapman. S’il n’a pas la mélancolie de cette dernière, Kwaye a en tout cas le sens des mélodies hybrides propres aux premiers cités. Soul, pop, funk, house, il a visiblement fait le choix de ne pas choisir, de systématiquement tout faire pour dérouter les disquaires de la Fnac (ou d’ailleurs, pas de jaloux) et de s’ouvrir en permanence à de nouveaux horizons. Paraîtrait même qu’il performe sur scène depuis l’enfance : c’est dire à quel point ce showman veut tout faire et fait tout bien. Voire très bien.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS