Agar Agar : « On bosse sur un projet de jeux vidéo »

Avant d’attaquer la deuxième soirée des Nuits de la Filature hier à Lille, Jack est allé à la rencontre du duo parisien Agar Agar. Pour parler de jeux vidéo, de teen-movie, de leur premier album et de bien d’autres choses.

Il y a un côté très teen-movie dans l’électro-pop que vous proposez. C’est quelque chose que vous recherchez ?

Armand : C’était surtout vrai dans nos premiers morceaux. On avait envie de partir de la musique des jeux vidéo et de l’ambiance de ces films pour donner une certaine dimension à nos morceaux. Street Of Rage 2, par exemple, nous fascine. Il y a un côté teen-movie dans ce jeu, mais aussi une dimension un peu kitsch et féministe, avec ce personnage féminin un peu sexy, un peu vulgaire et prêt à mettre à terre tous les hommes.

On pense aussi pas mal aux disques de Chromatics. C’est une influence, ou pas du tout ?

Clara : J’aime beaucoup ce groupe, notamment les premiers albums, un peu plus garage. Mais c’est un peu moins le style d’Armand. Je lui avais déjà fait écouter, mais ça ne l’a pas marqué plus que ça.

Vos morceaux dépassent souvent les six ou sept minutes. Qu’est-ce qui vous plaît dans ce format ? Le côté plus électronique ?

Armand : En fait, quand tu jammes, tu te retrouves facilement à dépasser six minutes. Ça passe super vite et tu n’as souvent pas encore eu le temps d’explorer toutes tes idées. Par exemple, quand on réécoute nos morceaux issus des jams, on tombe souvent sur des titres de douze ou quinze minutes. Ce n’est qu’après que l’on décide de tailler dans tout ça, tout en gardant en tête cette idée de musique qui se développe dans le temps et prend petit à petit tout son sens. Le format pop de trois minutes ne nous intéresse pas forcément.

On parle beaucoup d’Agar Agar ces derniers mois. Est-ce que vous pensez que vous en seriez là sans l’aide de Cracki Records ?

Armand : Non, parce qu’on est très mauvais pour parler de notre travail et nous mettre en valeur.

Clara : Je pense que le groupe n’aurait même pas existé sans eux. Ils nous ont aidé à concrétiser toutes nos envies et nous ont toujours soutenu. On n’avait pas forcément à l’esprit de monter un tel groupe, ça nous est tombé dessus, et c’est tant mieux.

Et, pour finir : quoi de prévu dans les prochains mois ?

Clara : L’album est en préparation. On ne sait pas encore quand il sortira, mais il arrive.

Armand : En attendant, on bosse avec un programmeur sur un projet de jeux vidéo. Ce ne sera pas un jeu très long, mais l’on retrouvera cette notion d’immersion et l’on en composera la petite musique originale.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS