10 génériques de série complètement cultes

A l’occasion de la diffusion le 26 avril sur CANAL+ du docu d'Olivier Joyard Les génériques des séries, on a repassé quelques musiques cultes qui nous ont autant marquées que les séries qu’elles illustraient. Attention, replay avec un bol de chips.

Twin Peaks d’Angelo Badalamenti

Que serait la mythique série de David Lynch sans ses nappes de synthés venues d’une forêt canadienne ? Réponse, pas grand chose. On doit ce générique vaporeux et romantique au compositeur américain Angelo Badalamenti, également crédité sur Mulholland Drive et Blue Velvet du réal le plus mal coiffé d’Hollywood.

Pour la petite anecdote, le générique de Twin Peaks lui est venu après que Lynch lui a soufflé à l’oreille : « On est dans un bois sombre maintenant, et il y a un vent doux qui souffle contre des arbres sycomores, et la lune est de sortie, il y a quelques sons d’animaux en arrière-fond, et tu peux entendre le hululement d’un hibou. […] Fais-moi rentrer dans cette belle obscurité. » Ni une ni deux, le générique était composé sur un synthé Fender, avec le succès qu’on sait.

Les Sopranos d’Alabama 3

S’il est bien une série où le générique compte double, c’est Les Sopranos. Les musiques, extrêmement importantes, ont été sélectionnées par Kathryn Dayak et parfois Steven Van Zandt qui, en plus de jouer dans la série, est encore plus connu comme guitariste du E-Street Band de Springsteen. L’un des thèmes les plus célèbres de la série n’est autre que Woke up this morning d’Alabama 3, groupe indie anglais, qu’on retrouvera également dans un épisode des… Simpson.

Les Simpson de Danny Elfman

On le doit à Danny Elfman, quasi découvert par Tim Burton, qui le composa en 1989 à la demande de Matt Groening. L’exercice ô combien ludique lui demanda deux jours de boulot. À noter que Alf Clausen, l’autre responsable des musiques du dessin animé, s’est fait débarquer par la production voilà moins d’un an. D’oh !

Game of Thrones de Ramin Djawadi

C’est l’une des musiques les plus utilisées en sonnerie de téléphone, et ça se comprend : le générique composé par Ramin Djawadi, un Allemand d'origine iranienne, est tout simplement superbe. On lui doit également l’intro musicale de Prison Break. Et à toutes fins utiles, un site répertorie toutes les musiques composées pour GOT.

Friends de The Rembrandts

C’est à la fois le générique le plus génial et le plus insupportable de l’histoire des séries, et on le doit à The Rembrandts, un groupe américain dont la carrière a littéralement été démolie par cette utilisation qui l’a transformé en « groupe de la série Friends ». Comble de l’ironie : même les acteurs de la série n’étaient pas gaga du morceau, comme le rappelait Jennifer Aniston dans une interview : "Personne n'était vraiment très fan de la chanson du générique." Tout ça pour ça.

Stranger Things du groupe Survive

Plus rétro tu meurs, et c’était précisément l’effet recherché par les frères Duffer en imaginant le générique de Stranger Things qui devait transporter le spectateur dans l’univers (parallèle) des livres de Stephen King. C’est le groupe Survive, d’Austin, qui en est l’auteur. Et on pense très très fort à John Carpenter.

Breaking Bad de Dave Porter

« Avec sa musique, Dave Porter a créé un autre personnage pour Breaking Bad. Évocateur et riche de sens, le travail de Dave est un élément essentiel de la narration. » Ça, c’est Bryan Cranston, dit Walt, dans la série, qui le dit. À noter que Porter est aussi l’auteur de la musique de Better Call Saul.

6 feet Under de Digital Kitchen

Même principe que pour Mad Men, le générique de 6 feet Under est l’œuvre de l’agence Digital Kitchen à qui l’on doit aussi le générique de True Blood.

Et Dexter de... Digital Kitchen

On prend les mêmes et on recommence ! Encore une fois, c’est Digital Kitchen, une agence créée en 1995, qui a su prendre le bon train en marche pour cette série mythique, en y apposant une couleur rouge sang. La preuve ultime qu’un bon générique, à l’image d’un bon tatouage, c’est d’abord un motif qui colle à la peau.

Bonus : Versailles de M83

Christian Langlois et Mémoire Liquide ont participé à la réalisation du générique d’ouverture de la série télé Versailles, produite par Canal+. La série originale est consacrée à la vie de Louis XIV et à l’ascension de Versailles comme puissance culturelle et politique mondiale. Le générique « est une sorte d’ode aux grands travaux du Roi Soleil, du modeste pavillon de chasse à la construction du plus somptueux château d’Europe, en passant par l’érection du plus grand empire de France », souligne Mémoire Liquide. Un générique somptueux, tout autant que sa musique, Outro de M83.

Les Génériques de séries, d’Oliver Joyard (Fr., 2018, 73 min). Jeudi 26 avril sur CANAL+ à 21h50. Disponible sur myCANAL.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS