Les 5 plus gros plagiats de l'histoire de la musique

La frontière entre inspiration et plagiat est parfois floue. Mais dans ces cinq cas, il n’y a aucun doute.

Led Zeppelin vs Spirit. C'est l'affaire la plus connue en terme de plagiat et elle implique l'un des plus grands groupes de rock sur Terre. En 1971, Led Zep sort Stairway to Heaven et immédiatement la chanson devient un classique. Jimmy Page soutient qu’il a composé lui-même la musique et que Robert Plant en a écrit les paroles. Mais en 1968, un autre groupe anglais, Spirit, avait sorti un morceau instrumental intitulé Taurus, qui s'approche grandement de Stairway to Heaven. En plus, les deux formations se sont déjà croisées lors de concerts et les membres de Led Zep sont suceptibles d'avoir entendu le morceau en live avant. 

Lors d'un premier procès en 2016, un jury a conclu que Stairway to Heaven ne ressemblait pas assez à la pièce Taurus. Une cour d'appel fédérale de San Francisco a estimé en septembre 2018 que le procès remporté par le groupe en 2016 avait été entaché de nombreux vices de procédure, et qu'il fallait une nouvelle audience pour se décider. Les avocats du groupe ont fait appel à cette décision. La fin n'est pas encore proche. 

George Harrison vs The Chiffons. Selon le juge de l’affaire, les deux chansons sont identiques. D’un côté He’s So Fine de The Chiffons et de l’autre le tube My Sweet Lord de l’ancien Beatles. Le seul problème : celle du groupe The Chiffons est sortie 7 ans avant, en 1963.

The Strokes vs Tom Petty and the Heartbreakers. Quand les Strokes sortent « Is This It » en 2001, les moins de 30 ans ne s’imaginent pas un instant que l’un des tubes, Last Nite, ressemble étrangement à un autre morceau. Oui, mais lequel ? Eh bien à American Girl de Tom Petty and the Heartbreakers. Et si vous ne nous croyez pas, écoutez les deux versions juste en dessous. Mais rassurez-vous, avant les Strokes, les Red Hot avaient aussi piqué dans le catalogue de Tom Petty pour Dani California ; rien de plus qu'une copie de Last Dance With Mary Jane.

Oasis vs T-Rex, The New Seekers, Neil Innes, Gary Glitter, etc. Le groupe phare de la Britpop n’a jamais caché le fait de s’approprier les mélodies des autres. À plusieurs reprises, que ce soit Cigarettes and Alcohol qui reprend le riff de Get It On de T-Rex, Hello très similaire à Hello Hello I’m Back de Gary Glitter ou encore Whatever très proche de How Sweet to Be an Idiot de Neil Innes, Oasis n’a fait que reprendre des sonorités qui existaient déjà. Le cas le plus connu est celui contre The New Seekers sur Shakemaker. On vous laisse juger.

Nirvana vs Killing Joke. L’un des premiers riffs de guitare que l’on apprend, avec Seven Nation Army, est celui de Come As You Are de Nirvana. Mais celui-ci est en fait le même que celui du morceau Eighties de Killing Joke sorti en 1984. Un mythe qui s'écroule, on sait. Désolé.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS