Le "Brown sugar" des Rolling Stones a 50 ans

Sorti en 1971 sur l'album "Sticky Fingers", l'un des titres les plus célèbres des Stones fut pourtant composé deux ans plus tôt, entre le 2 et le 4 décembre 1969, aux Muscle Shoals Sound Studios en Alabama. Étonnamment, le riff est signé Mick Jagger et non Keith Richards, et c'est avec "Sympathy for the devil" l'un des meilleurs exemples de songwriting du groupe : "Brown Sugar" fait autant référence aux esclaves noirs vendus à La Nouvelle-Orléans qu'à l'héroïne brune.

Entre autres fun facts, on notera que le titre a été enregistré par les Stones juste avant de se rendre au festival Altamont (où des émeutes éclateront et feront un mort), qu'il a été partiellement inspiré par l'une des choristes de Tina Turner dans les Ikettes et, qu'au départ, Brown Sugar devait s'appeler Black Pussy, avant que Mick Jagger ne se ravise après avoir estimé que c'était un peu trop direct.

Accessoirement, le titre passé à la postérité a aussi permis au chanteur des Stones d'acquérir le respect de Keith, le maître du riff : "Le seul [riff] que j'ai loupé et que Mick a trouvé, c'est Brown Sugar, et je dis chapeau, expliquera-t-il plus tard. Là, il m'a bluffé. Je l'ai arrangé un petit peu, mais c'est bien lui, paroles et musique. »

Notons enfin qu'il existe une version alternative avec Eric Clapton à la guitare. Le titre a été mis en boite en 1970, mais il a finalement fallu attendre la réédition de "Sticky Fingers" en 2015 pour la découvrir. Effectivement, à l'écoute on comprend mieux pourquoi c'était resté dans les cartons.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS