Lâchez les guitares, voici les 10 titres avec des basses de folie

Il est temps de rendre hommage à cet instrument, considéré comme le plus important dans un groupe, avec 10 morceaux qui groovent.

C’est la science qui parle. Selon une étude sérieuse publiée par le Proceedings of the National Academy of Sciences, la basse est l’instrument primordial d’un groupe. Pourquoi ? Comment ? Tout simplement parce que les basses fréquences seraient mieux perceptibles par l’humain, traditionnellement plus apte à décoder une rythmique si elle est jouée dans une tonalité plus grave. Et quand on écoute les 10 prochains morceaux, on ne peut qu’être d’accord avec la science. 

Sly & The Family Stone - If You Want Me To Stay. C’est dans le funk que l’on pioche en premier. Quand les Américains sortent le disque « Fresh » en 1973, l’un des tubes est If You Want Me To Stay. Ce disque est pour Brian Eno l’un des premiers à inclure la basse dans le mix comme l’instrument le plus important. Et Miles Davis avait été très impressionné par un autre morceau de l’album, intitulé In Time. En fait, tout l’album est une pépite pour les amateurs de quatre cordes.

Queen - Another One Bites The Dust. C’est assez évident, non ?

James Brown - Talking Loud and Sayin Nothing. Monsieur Dynamite a changé la face de la musique. Et même si la fin de sa carrière (drogue, prison, violences conjugales, etc.) a valu des moments incroyables à la télévision, il vaut mieux retenir ses débuts et son rôle majeur dans la soul. La preuve avec Talking Loud and Sayin Nothing.

Beastie Boys - Root Down. Impossible de faire un top 10 de ce genre sans les Beastie Boys. Les New-Yorkais ont toujours évolué, piochant dans absolument tous les styles pour en tirer que le meilleur. Un rap « hybride » qui a marqué, d’une certaine manière, l’histoire du hip-hop. 

Missy Elliot - Get Ur Freak On. Si on retrouve la rappeuse américaine ici, c’est pour son côté aventureux. La ligne de basse dans la chanson n’est pas faite avec une basse, mais un tabla, un instrument de percussion originaire d’Inde. La chanson, sortie en 2001, sonne toujours aussi actuelle 18 ans plus tard. 

Red Hot Chili Peppers - Give It Away. Sur « Blood Sugar Sex Machine », considéré comme l’un des meilleurs disque des Américains, la basse est plus que présente : elle est essentielle aux chansons. Pour en choisir une (pas facile comme choix), on jette notre dévolu sur Give It Away qui rebondit dans tous les sens.

The Clash - Guns of Brixton. Les punks anglais, très inspirés par le ska ou le reggae, le montrent sur cette chanson au tempo plutôt lent issu du disque phare « London Calling » sorti en 1979. D'aileurs à cette époque, le quartier de Brixton au sud de Londres était celui de la communauté afro-caribéenne. 

Chic - Good Times. Là aussi, pas la peine de vous faire un dessin. S’il y a bien un morceau qui vient à l’esprit quand on parle basse funky, Chic arrive dans le trio de tête. 

Serge Gainsbourg - Melody. Le morceau d'ouverture du chef-d'œuvre de Gainsbourg, Melody, s'ouvre avec cette basse plutôt douce, avant que la guitare ne vienne menecar le calme apparent. 7 min 36 de pur bonheur.

Talking Heads - Psycho Killer. Mais « Qu'est-ce que c'est ? » C'est Psycho Killer des Talking Heads, qui se place dans la tête d'un tueur en série. Et ça fait boum boum boum.

Bonus : The Stone Roses - She Bangs the Drums. Juste pour cette ligne de basse au début, simple, entêtante, magique. Mais dans l’album, c’est probablement sur Made of Stone que la basse est vraiment mise en avant. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS