La musique de M.I.L.K. se boit comme du petit lait

Le Danois, influencé par Michael Jackson et Marvin Gay, s’inspire de Paris et a collaboré avec Benjamin Biolay sur son nouvel EP. Portrait avant son passage jeudi soir par le Label Club aux côtés de Plage 84 et Dhamma.

Inspirations. Après Copenhague, Paris. M.I.L.K., passé maître dans l’art de la pop nonchalante, a quitté son Danemark natal pour s’installer dans la « plus belle ville du monde ». Ici, le musicien s’inspire de la vie à la française, de ses aventures et peaufine ses textes des nouvelles compositions qui jalonnent son EP « Maybe I Love Kokomo ». Sur ce disque, Emil Wilk (de son vrai nom) pioche dans la recette ô combien classique mais qui, bien réalisée, est toujours aussi efficace : celle de parler d’amour, de rupture mais aussi de réconciliation, de ses peurs et de ses émotions.

Summer Vibes. Le musicien s’offre même le luxe de collaborer avec un grand nom de la musique française sur le titre Make My Way To Paris : Benjamin Biolay. Une chanson très personnelle qui raconte son chemin jusqu’à Paris. « Maybe I Love Kokomo » mêle des sonorités électro à des instruments organiques et se plaît à explorer avec subtilité la pop, la soul et le funk. Un univers syncrétique et sucré qui, bien dosé, donne une pop dont on a du mal à se passer. Surtout à l’arrivée des beaux jours et des apéros sans fin.

M.I.L.K. sera au Pop-Up du Label Club le jeudi 21 juin aux côtés de Plage 84 et Dhamma. Plus d’infos par ici.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS