King Gizzard offre son nouvel album : faites-en ce que vous voulez

Le groupe australien King Gizzard and the Lizard Wizard a décidé de casser l'industrie musicale en offrant aux auditeurs les accès et les droits pour copier, presser ou dupliquer son quatrième album de l'année, « Polygondwanaland ». Merci qui ?

Rythme intense. Soyons honnêtes : quand un groupe sort quatre albums en un an, on a beau l’aimer de tout notre cœur de rockeur, on sent quand même pointer une once d’inquiétude et de gêne, un peu comme lorsqu’on sourit avec indulgence aux frasques d’un ado. Les Australiens de King Gizzard and the Lizard Wizard, eux, n’ont rien d’ados attardés : ce sont simplement des mecs un peu fous, des jusqu’au-boutistes qui débordent de créativité et souhaitent plus que tout la partager avec le public. Sans se soucier des codes de l’industrie musicale ou des longues journées promotionnelles.

« Vous avez toujours voulu lancer votre propre maison de disques ? Lancez-vous!« 

100% gratuit. Quelques mois après l’excellent « Flying Microtonal Banana », le complexe « Murder Of The Universe » ou le « Sketches Of Brunswick East », enregistré avec le Mild High Club, Stu Mackenzie et ses sbires remettent donc ça avant les fêtes. Ça s’appelle « Polygondwanaland » et il est offert au public. Pas gratuitement comme n’importe quelle mixtape, mais avec tous les outils et les droits pour le copier, le dupliquer, le presser et le distribuer soi-même. « Vous avez toujours voulu lancer votre propre maison de disques ? Lancez-vous !, encourage d’ailleurs le groupe sur sa page Facebook. Employez vos amis, pressez des vinyles, emballez-les. »

Certains labels sont déjà sur le coup : à l’image de la structure belge Exag’s Records qui vient de lancer une production limitée à 300 copies et qui promet de reverser tous les bénéfices à l’organisation d’un tournoi sportif pour enfants handicapés, la Pico’s Cup. À l’image également de Cranes Records et Ground Zero, qui annoncent la sortie en vinyle de « Polygondwanaland » pour le 2 février et promettent de reverser tous les droits à la BAAM, une association qui aide les migrants dans les démarches administratives (cours de français, recherches d’emploi, etc.). Comme quoi, un simple disque, un simple pas de côté, peut parfois bousculer l’ordre établi. Comme quoi, en étant free, King Gizzard and the Lizard Wizard a vraiment tout compris.

Pour pirater légalement l’album, toutes les infos juste en dessous.

WEBSITES CRASHED HERES THE LINKS:Mp3: https://www.dropbox.com/s/eljsazq3m8hm5ni/Polygondwanaland_Mp3.zip?dl=0WAV:…

Posted by King Gizzard & The Lizard Wizard on Thursday, November 16, 2017

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS