Un an après sa mort, un album posthume de Sharon Jones s’écoute dès maintenant

Le 18 novembre 2016, l’une des grandes voix de la Soul américaine s’éteignait subitement, à l’âge de 60 ans. Un an plus tard, sa dernière œuvre, « Soul of a woman », sort presque par miracle.

Voix de l’au-delà. Drôle de parcours que celui de Sharon Jones. Celle qui n’a débuté sa carrière que sur le tard (à 45 ans) avait commencé par être surveillante pénitentiaire à Rikers Island (là où DSK passa quelques nuits blanches) puis convoyeuse de fonds. Avec la formation des Dap-Kings, Sharon Lafaye Jones va rattraper en une quinzaine d’années le temps perdu, et livrer parmi les plus beaux disques soul des années 2000 et 2010, avant de se faire diagnostiquer un cancer du pancréas en 2013.

Merci Donald. Disparue en 2016, la chanteuse au coffre rempli de belles notes n’est pas partie sans laisser un dernier cadeau. Ça s’appelle « Souf of a woman », disque enregistré alors que Sharon Jones, se sachant condamnée, livra ses dernières forces dans 11 chansons furieusement positives et intemporelles, qui rappellent les plus belles heures de la funk américaine des 70’s. Une formidable résurrection musicale à découvrir ci-dessous et qu’on doit indirectement à Donald Trump : selon Gabriel Roth, membre des Dap-Kings, c’est son élection en 2016 qui aurait causé la rechute fatale de Sharon, puis son décès. D’une entrée à la Maison Blanche au départ d’une grande voix noire de l’Amérique, il n’y a qu’un pas. Make Sharon great again, une dernière fois.

L’album est à écouter juste en dessous.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS