Les nominations aux Victoires viennent de tomber : Katerine va tout rafler

La liste des nominé.e.s pour la 35ème édition des Victoires de la Musique vient d'être dévoilée, et si Clara Luciani et Angèle ne devraient pas repartir les mains vides, l'homme à tête de phallus, nommé dans trois catégories, devrait opérer la grande razzia.

Elles ont beau avoir un peu perdu de leur prestige, les Victoires de la Musique restent pourtant l'un des grands rendez-vous de l'année ; ne serait-ce que pour le milieu de l'industrie. Une manière, en quelque sorte, de compter les bons et les mauvais points de l'année passée. 

L'édition 2020 de ce point de vue devrait, sauf sortie de route, être un bon cru. Inutile de revenir dans les grandes largeurs sur le plébiscite d'Angèle, nommée dans les catégories artiste féminine, concert et clip de l'année (pour Balance ton quoi), ou encore sur la présence de Clara Luciani dans la catégorie chanson originale (pour Nue), les deux musiciennes soufflent un vent d'air frais sur une chanson française un peu fatiguée et vieillissante. Et rien que ça, c'est une excellente nouvelle. 

La vraie bonne surprise est ce qui ressemble de plus en plus à une consécration de Philippe Katerine. S'il est loin des 500 000 et quelques ventes du "Brol" d'Angèle, l'homme à la tête de clown, dont le dernier album a même été censuré par Apple Music à sa sortie, se voit là reconnu à sa juste valeur par le milieu discographique. En cassant tous les codes, musicaux et esthétiques, il est aujourd'hui nommé dans les catégories artiste de l'année, album de l'année et chanson originale (pour Stone avec toi).

Un peu de folie en direct. En livrant l'un des clips les plus absurdes de l'année (très critique envers les réseaux sociaux, surtout), en broyant le concept de l'artiste intouchable mais aussi en réunissant tout Paris sur "Confessions" (Angèle, Depardieu, Lomepal, Léa Seydoux), Katerine est parvenu en seulement deux mois et demi à tordre le cou au cliché de l'artiste seul dans sa tour d'ivoire, trop occupé à écouler des disques pour avoir le temps de réfléchir. À 51 ans, c'est-à-dire avec 20 ans de moins que tous les artistes en fin de vie généralement consacrés pour leur carrière, Katerine réussit ce tour de force pas commun d'être à la fois en tête de gondole dans les supermarchés et, peut-être, au summum de son art à prendre au premier degré et demi. 

On regrettera malgré tout l'absence totale d'Aya Nakamura, définitivemnt snobbée par les médias et les professionnels, ainsi que de SebastiAn, pourtant auteur d'un album ("Thirst") au moins au niveau de celui de Justice, primé aux Victoires 2017. Pas facile, visiblement, de monter le son plus fort que Katerine...

Pour le plaisir, on revisionne quelques-unes des vidéos tournées par Jack en 2019 avec certains des nominés. 

Philippe interviewé par Katerine

Aloise Sauvage, nommée dans la catégorie révélation scène, captée sur les toits parisiens

Clara Luciani nous racontant son histoire dans une longue interview

Pour les votes définitifs, rendez-vous le 14 février.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS