Qui es-tu Tamino, petit Jeff Buckley venu de Belgique ?

D'origine égyptienne, le songwriter flamand, 21 ans, est probablement ce que vous écouterez de plus sincère, fragile et intense ces prochains mois.

Serge Gainsbourg, Nick Cave ou Jeff Buckley. Né en 1996 à Anvers, Tamino-Amir Moharam Fouad, prénommé ainsi en hommage au prince oriental de La Flûte Enchantée de Mozart, avait à priori tout pour se lancer dans la musique : sa mère, belge, chante et joue du piano, son père, égyptien, est un ancien chanteur et son grand-père n’est autre que Moharam Fouad, vedette du cinéma et de la chanson populaire égyptienne dans les années 1960. Surtout, ses trois années passées au conservatoire d’Amsterdam l’ont visiblement encouragé à composer des morceaux qu’il dit inspirés par la musique classique, arabe, ouest africaine, mais aussi par le répertoire de Serge Gainsbourg, Nick Cave ou Jeff Buckley.

Âme sensible. Être comparé à ce dernier n’est pas le plus simple des héritages à porter, Tamino le sait mais s’en contrefiche. Il en est même fier, tant les cinq morceaux de son premier EP partagent avec le songwriter américain ce romantisme meurtri, ce sens de la mélodie aussi aérienne que lancinante, et ce goût des reprises qui dépouillent les tubes de leur orchestration d’origine – sa cover d’I Bet You Look Good on The Dancefloor des Arctic Monkeys est suffisamment intime et émouvante pour comprendre que la beauté est dans ce genre d’instant (de grâce).

En plein buzz. Depuis la sortie de « Tamino », porté par le très beau Habibi (« Ma chérie », en VF), le songwriter flamand est même devenu un vrai phénomène en Belgique. L’année dernière, on l’a vu enflammer Rock Werchter, assurer deux concerts au Pukkelpop et remplir l’Ancienne Belgique (1 800 places), l’une des salles les plus emblématiques de Bruxelles. On est d’accord, ça en impose. Suffisamment en tout cas pour que l’attente autour de son premier album (actuellement en écriture) grossisse de semaine en semaine et fasse de Tamino un fidèle compagnon sur lequel il va falloir compter à l’avenir.

Tamino sera en concert au Point Éphémère (Paris) le 18 avril (mais c'est complet).

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS