Nouvelle tête : Playboi Carti, petit protégé d’A$AP Rocky

En compagnie de Lil Uzi Vert ou d'A$AP Rocky, Playboi Carti surgit du web pour y déposer des sons et des mixtapes qui ne demandent qu’à grandir. Tendez l’oreille : on tient là l’une des plus belles révélations de 2017.

Jeune rookie. Dans une époque où certains hurlent sur cette jeunesse qui ne respecte rien, Playboi Carti, 21 ans, répond avec un naturel aussi nonchalant que son flow derrière le mic : « Je ne suis pas allé à l’université, je ne suis pas allé à l’armée, je ne faisais rien de toutes ces merdes. Mais la vie coûte chère, et j’ai toujours fait en sorte d’avoir de l’argent. »

Ne pas croire pour autant qu’il s’agit là d’un simple businessman de plus dans une industrie qui cherche avant tout à monétiser chaque produit. Lui, c’est un artiste à part entière, un adepte du mic depuis ses 14 ans, un mec dans le viseur des puristes depuis 2015 avec la publication de Broke Boi, un banger que relaie Ian Connor, proche des plus grandes stars du rap US, et qui met en lumière ce jeune MC signé chez Awful Records (Father, Abra, Tommy Genesis, etc.). Le buzz est lancé.

Made in Atlanta. Formellement, rien d’innovant : Playboy Carti, né le 13 septembre 1996 (le jour même où 2Pac s’en allait tutoyer les cieux) est une sorte de mélange parfait entre Lil Uzi Vert et A$AP Rocky, porté par des couplets de trois mesures et des productions assurées avec talent par Pi’erre Bourne. Thématiquement non plus : ça parle de fric, de filles et de fric que l’on balance sur le corps dénudé des filles. On s’enfonce donc dans son fauteuil, certain de réentendre une messe mille fois dite. Erreur ! À l’écoute de sa première mixtape, « Playboy Carti », publiée plus tôt cette année, ce grand fan de R. Kelly séduit à chaque fois grâce à son énergie et à ce faux je-m’en-foutisme fièrement cultivé du côté d’Atlanta ces dernières années.

Le monde est à lui. Grâce à des titres comme Magnolia, assurément l’un des hymnes hip-hop de l’année, New Choppa ou dothatshit!, Playboy Carti a réussi la prouesse de se glisser parmi la liste des musiciens de moins de 30 ans les plus influents selon Forbes. Pas rien ! Surtout de la part d’un rappeur qui veut tout et tout de suite et qui, après un passé de vendeur chez H&M, semble bien être sur le point de populariser à grande échelle son rap, bercé d’onomatopées, de mots d’argot et de gimmicks hypnotiques.

La preuve : l’Américain est désormais signé sur le label d’A$AP Rocky et vient d’annoncer une tournée commune avec Lil Uzi Vert aux États-Unis. Quand on sait que ce dernier vient d’être nommé dans la catégorie « Meilleur nouvel artiste de l’année » des Grammy Awards, on se dit que Playboi Carti a toutes les chances de connaître le même sort d’ici peu.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS