Dix choses stupides qu'on ne savait pas sur Iggy Pop

À 70 ans, l’Iguane a encore la queue qui bouge. Pour l'en féliciter et à l'occasion de "La nuit Iggy" sur Canal+ Décalé, voici un petit best-of de ses idées les plus stupides, sauvages ou géniales (rayez la mention inutile).

Il s’est défoncé avec les chiens de sa nana.

Et pas n’importe laquelle. Dans les années 70, Iggy croise la route de Bebe Buell, l’une des plus belles femmes de l’époque, à la fois mannequin et groupie patentée (elle s’est collée avec Mick Jagger, Jimmy Page, Rod Stewart ou encore Steven Tyler …). Pas de bol pour Bebe, elle deviendra fatalement la petite amie d’Iggy. Un jour, elle retrouve le chanteur des Stooges dans sa salle de bain, endormi avec ses deux chiens. Font-ils une sieste au calme ? Pas vraiment : Iggy s’est défoncé au Valium et, généreux, a aussi donné des pilules à bouffer aux deux animaux de compagnie. L’histoire ne dit pas si I wanna be your dog vient de là…

Bowie lui amenait de la coke en cachette à l’hôpital.

Tout le monde connait l’amour d’Iggy pour les excès, l’alcool comme les drogues plus ou moins dures. Sauf que parfois, il faut se calmer. C’était l’idée de son séjour en cure de désintoxication au début des années 80. Sa carrière solo est alors au point mort, et Iggy a le nez plein de farine. Tout aurait bien pu se passer, sauf que Bowie décide de se pointer avec une poignée d’amis aux poches pleines : « On lui a ramené plein de drogues, confiera-t-il en 2002, on sait bien que c’était mal et qu’on n’aurait pas dû, mais le fait qu’il soit clean depuis plusieurs jours nous faisait trop de peine ! » En grand gentleman, Iggy refusera la dope mais saisira l’opportunité pour se remettre en selle avec Bowie.

Vomir et poser son pénis sur un ampli.

La légende live d’Iggy n’est plus à faire. L’une des plus « belles » anecdotes à ce sujet nous est contée par Alan Vega de Suicide dans le tout aussi culte livre Please Kill Me. « Ce soir là, il devait chanter dans un club de New York, au Ungano, mais la seule chose qu’il ait faite, c’est vomir partout. Miles Davis a adoré. » Dans la même série, toujours dans le même lieu, Iggy profita d’un autre concert pour poser son sexe sur un ampli, vraisemblablement aussi imposant que son membre. Pour le coup, plus c’est gros, plus ça passe… À noter que le sexe d’Iggy et les concerts, c’est une histoire qui dure depuis le 11 août 1968, date à laquelle il exhiba pour la première fois son phallus.Le début d’une (très) longue série.

Il aime poser nu pour les tableaux.

Sans surprise, celui qui aime autant les Arts que la nudité n’a aucun problème avec le fait de s’exposer à poil pour des peintres. La preuve avec sa « sexposition » pour la New York Academy of Art. Qui a parlé de nature morte ?

Il aime se faire saigner sur scène.

Le live, Iggy a ça dans le sang. Littéralement. On ne compte plus les concerts où l’Iguane a fini bien amoché, à poil et couvert de sa propre hémoglobine. La première fois, c’était par accident après qu’il se soit coupé sur scène, avec un bout de verre. Constatant que la foule semble déchaînée par ce rite païen, il en fera une tradition.

Et il a aussi inventé le « stage diving ».

Tout le monde connaît cette photo légendaire d’Iggy marchant sur la foule comme Jésus sur l’eau. L’instant, capté par un photographe, entrera rapidement dans la mythologie, au point qu’on peut aujourd’hui affirmer que le Parrain du punk peut être considéré comme l’un des pères du stage diving, soit l’acte de plonger depuis la scène d’un concert dans la foule. En 2010, il déclarera néanmoins en avoir fini avec ça. La faute à une chute qui lui rappela, sans doute, qu’il n’avait plus 20 ans…

C’est lui qui a appris à Scott Asheton à jouer de la batterie.

« Je lui ai offert mon kit de batterie et enseigné comment il fallait s’y prendre pour faire un beat à la Bo Diddley », dira-t-il plus tard à propos de son batteur chez les Stooges. Eh oui, on le sait peu, mais Iggy a fait ses débuts à Ann Arbor, au Michigan, en tant que batteur des Iguanas. On comprend mieux son sens du rythme et cet art du déhanchement.

Il a failli remplacer Jim Morrison dans les Doors.

Quand Iggy découvre les Doors en octobre 1967, en live dans une fac du Michigan, c’est la révélation. La capacité du groupe à déclencher des émeutes l’inspirera profondément, jusqu’à faire des Stooges une machine de guerre. Aussi, quand Jim Morrison décède, les rescapés du groupe seraient venus frapper à la porte d’Iggy pour lui proposer de reprendre le flambeau au micro. Lui déclinera la proposition; à la place il composera The Passenger, clairement inspiré d’un poème de « Big Jim ».

Il a sorti une collection de shorts de bain.

On le sait peu mais Iggy, en dépit des apparences, ne roule pas sur l’or. D’où une multiplication des collaborations avec les marques qui, de SFR au Printemps, se l’arrachent pour s’acheter une caution rock. La dernière collab’ en date, c’est avec Billabong pour des shorts de bain. À quand les prothèses auditives Iggy ?

Il a chauffé Yves Mourousi en direct à la télé française.

Le 22 septembre 1977, l’Iguane est invité par le célèbre présentateur français, à une heure de grande écoute, dans son JT. C’est alors que débute l’une des séquences les plus improbables du rock à la télé, et pendant laquelle un Iggy maquillé se met à faire de l’oeil à Yves, puis se fout à moitié à poil devant l’oeil des enfants qu’on imagine fascinés ou traumatisés (au choix) par l’événement cathodique. Comment on dit imprévisible en Anglais ?

Retrouvez les meilleurs passages d’Iggy sur Canal Plus lors de la Nuit d’Iggy, de son premier live à Nulle Part Ailleurs en 1993 à son NightClubbing avec Josh Homme en 2017 dans « La Nuit Iggy » sur MyCanal. 

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS