Gaspar Noé s’offre un Daft Punk pour son prochain film

Pour son long-métrage « Climax », le sulfureux réalisateur a demandé à Thomas Bangalter d’illustrer une scène de danse chaotique et le titre inédit se nomme « Sangria ».

La fête est finie. Etre seul contre tous, c’est un peu l’histoire de Gaspar Noé, l’homme derrière le film éponyme, mais aussi Irréversible, Enter the void ou encore Love. Pour son cinquième « long », le réalisateur ne semble pas avoir changé sa recette : Climax est le récit d’une soirée qui tourne mal pour des danseurs drogués contre leur gré. A partir de là et comme on dit : c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres. Sexe, orgie, mutilation, bain de sang, etc. Le film, récemment projeté lors de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, a aussi été l’occasion de découvrir la bande originale du film, étonnamment très disco.

Gros bordel. Sur cette BO, des goldies bien connus des pros du dancefloor, et notamment le Supernature de Cerrone, mais aussi le Utopia Me Giorgio de Moroder ou le Windowlicker d’Aphex Twin. C’est tout ? Non. Il y a aussi un titre des Daft (Rollin’ & Scratchin’) et un autre de Thomas Bangalter, initialement sorti en 1995 sur la compile Trax On Da Rocks Vol.1., What to do. C’est tout ? Eh non. Bangalter semble avoir aussi composé un titre inédit nommé Sangria, comme le laisse supposer le tracklisting dévoilé. La musique écrite par la moitié des Daft illustre un moment de danse qui vire au chaos. Les fans seront contents.

Un film sur le voguing. Outre cette bonne nouvelle, n’oublions pas que l’intention première de Noé avec Climax, c’est de rendre hommage à la danse, à sa manière. « Nous avons écumé les battles de krump et les balls de voguing de la région parisienne explique Noé, ainsi que les vidéos de danse sur internet. Très vite et de manière instinctive, on a compris qui étaient ceux qu’il serait merveilleux d’intégrer au groupe et de filmer ». D’où la présence indispensable du Parrain DJ Kiddy Smile à l’écran en maitre de cérémonie, et qui derrière la caméra permis au réalisateur de pénétrer dans le voguing parisien pour réaliser ce film « sur l’expression corporelle ». Sortie en salle prévue le 19 septembre, le temps va être long d’ici là.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS